Depuis le début de la guerre, qui met 7,5 millions d'enfants en danger, nous avons pris des mesures immédiates, par le biais d'une alliance avec notre partenaire ChildFund Allemagne, pour répondre à l'urgence.

Le Contexte

Plusieurs millions de personnes ont commencé à fuir les villes vers les zones rurales ou vers l'ouest. Des millions de réfugiés sont déjà arrivés dans les pays voisins tels que la Moldavie, la Pologne, la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie. Actuellement, le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays ne peut être estimé de manière réaliste.

WeWorld, en collaboration avec ChildFund Alliance, soutient ChildFund Germaine - qui travaille en Ukraine depuis 2004 - dans la coordination, advocacy et la communication et assure une réponse aux réfugiés qui ont atteint la Moldavie.

Notre Intervention

En Ukraine, WeWorld a mis en place une série d'actions pour faire face à l'urgence et aider le peuple ukrainien à surmonter le traumatisme qu'il vit. En particulier, à Lviv, nous garantissons un soutien psychologique et psychosocial aux enfants dans les centres de transit. Pour les familles les plus vulnérables, WeWorld et ses partenaires locaux ont également activé des actions d'assistance en espèces afin qu'elles disposent d'une capacité économique immédiate pour accéder aux produits de première nécessité ou quitter le pays si nécessaire. Nous fournissons également des conseils juridiques aux réfugiés ainsi qu'un soutien psychologique et une formation d'urgence aux volontaires qui travaillent sans relâche sur le terrain, sans pratiquement aucun soutien.

WeWorld répond également à la crise ukrainienne en Italie en se mettant à la disposition des femmes en fuite et de leurs enfants, qui peuvent trouver un endroit sûr dans les Espaces Femmes de WeWorld à Milan et Bologne. Ici, grâce au service de médiation linguistique et culturelle, les femmes ukrainiennes pourront suivre des cours d'italien, recevoir un soutien psychologique et participer à des cours d'orientation professionnelle pour les aider à retrouver leur indépendance sociale et économique. Pendant que les mamans sont occupées, les plus petits seront accueillis dans la zone de garde d'enfants conçue pour permettre aux garçons et aux filles de jouer dans un environnement protégé.